Mon compte Devenir membre Newsletters

«Les végétaux contribuent au bien-être des salariés»

Publié le par

Emmanuel Mony, président de l'Unep, va, dans les semaines à venir, faire entendre sa voix pour réhabiliter le végétal dans le Grenelle de l'environnement. Pour Décision Achats, il revient sur les bénéfices des plantes dans les entreprises.

Votre syndicat, l'Unep, estime que le végétal est le grand oublié du Grenelle de l'Environnement. Pourquoi?

EMMANUEL MONY: A la lecture du premier texte du Grenelle, nous faisons un triste constat: pas une seule fois le mot «végétal» n'est mentionné, ni même l'obligation de planter des arbres et de faire entrer le vert dans la ville. Les entreprises du paysage le déclarent: pas de Grenelle sans espaces verts. Il ne s'agit pas seulement de préserver l'existant et de faire en sorte que nos constructions polluent moins: il faut planter des arbres.

Vous parlez de bénéfices environnementaux et économiques. Pouvez-vous identifier ces avantages pour les entreprises?

L'Unep a fait parvenir au ministre de l'Environnement, Jean-Louis Borloo, 20 propositions qui viennent compléter le projet de loi relatif à la mise en oeuvre du Grenelle de l'environnement. Plusieurs de ces mesures profitent également aux entreprises. Dans la lutte contre le changement climatique, nous spécifions que les végétaux permettent de réguler la température intérieure des bâtiments situés à leur proximité et ainsi de réduire la consommation d'énergie en chauffage ou en climatisation. Ils contribuent aussi à améliorer la qualité de l'air extérieur et intérieur grâce à leur capacité à humidifier l'air, et à fixer les particules fines et certains polluants.

Selon l'Unep, le végétal est la clé d'un environnement sain et d'un cadre de vie agréable et durable. Les entreprises sont-elles sensibles à ces arguments?

La présence de verdure au sein d'une société est profitable à deux égards. Elle contribue, d'une part, au bien-être du personnel, car la simple vue de plantes provoque une baisse de la pression artérielle, de la tension musculaire et donc du niveau de stress. D'autre part, l'installation de plantes et l'aménagement d'espaces paysagers améliorent l'image de marque de l'entreprise. Si les services généraux ne sont pas encore prescripteurs, les directions générales sont de plus en plus sensibles à ces arguments.

En début d'année, le nouveau directeur achats de TF1 a supprimé un bac à fleurs sur deux afin de réduire les coûts. Dans le contexte économique actuel, ce type d'initiative n'est-il pas inéluctable?

En cas de récession, le poste qui souffre le plus de coupes budgétaires est effectivement celui des espaces verts. C'est regrettable, car l'homme a besoin de végétal. Or, en diminuant le stress au travail, la présence de plantes optimise la productivité des salariés de 10 à 15%.

Zoom
L'Unep en quelques mots

L'Union nationale des entrepreneurs du paysage (Unep) a été créée en 1962. Ses missions consistent à défendre et promouvoir les intérêts de cette profession, mais aussi à informer et aider ses adhérents (75% d'entre eux comptent moins de 10 salariés) dans leur vie professionnelle.