Mon compte Devenir membre Newsletters

«Les industriels du papier et du bureau préparent leur rentrée»

Publié le par

A la rentrée 2011, l'association des industriels de la papeterie et du bureau (AIPB) lancera un site internet destiné aux services achats. L'AIPB plaidera également pour mieux intégrer la valeur d'usage dans l'approvisionnement en fournitures.

Vous plaidez pour une meilleure prise en compte de la valeur d'usage des fournitures pour optimiser son approvisionnement. C'est-à-dire?

Étienne Perhaut: Les services achats n'analysent pas assez la durée d'approvisionnement des fournitures de bureau. Ils n'étudient pas suffisamment la valeur d'usage du produit et se concentrent uniquement sur la valeur d'achat. Par exemple, un responsable des services généraux va commander 100 stylos là où 80 suffi raient, parce qu'il n'a pas pris en compte la longueur d'écriture du stylo. Ce type de comportement entraîne une surconsommation et engendre «une catastrophe écologique».

Autre effet négatif, la multiplication des notes de frais. Si un produit leur fait défaut, les salariés risquent de prendre les devants. Ils achèteront eux-mêmes les fournitures manquantes. Conséquence, ils feront des notes de frais. Mon conseil aux acheteurs: définir précisément les besoins et explorer davantage les offres des fournisseurs.

Les acteurs publics sont-ils plus matures?

Il existe une vraie prise de conscience de la part du service des achats de l'Etat (SAE). Ce dernier a lancé un groupe de travail, dès février 2011, sur les valeurs d'achat et d'usage dans plusieurs domaines, notamment sur les fournitures administratives. Le SAE travaille aussi avec la Fédération de l'équipement du bureau et de la papeterie (FEB). Segment d'achat par segment d'achat, il souhaite à terme déterminer un cahier des charges afin d'orienter l'approvisionnement en fournitures.

Comment l'AIPB prépare-t-elle sa rentrée 2011?

Nous allons lancer un site internet Novoffice.fr en septembre ou octobre 2011. Cette plate-forme sera destinée aux services achats et aux responsables des services généraux. Les fournisseurs leur proposeront de tester gratuitement les nouveautés: papiers, crayons, etc. En contrepartie, directeurs achats et responsables des services généraux devront faire un retour sur les produits en vue de les améliorer. Ces tests se feront avant la mise sur le marché du produit ou lors de leur phase de lancement. Ce site internet possède un véritable potentiel d'échanges. De plus, N ovoffice.fr diminue le délai entre les investissements en R&D et la période (de 12 à 24 mois) avant la mise sur le marché de certaines fournitures.

zoom Fiche signalétique de l'AIPB

L'AIPB association des industriels de la papeterie et du bureau, rassemble 50 fabricants de produits de papeterie et de fournitures de bureau. On compte parmi les adhérents Pilot, Fellowes, Stabilo, Schneider, UHU, etc. Fondée en 1975, elle représente un CA de 5 milliards d'euros par an et emploie 30 000 salariés. L'activité du secteur est relativement bonne. Ainsi, selon la dernière communication de l'Union de la filière de la papeterie (UFIPA), le marché de la papeterie, qui ne se restreint pas à l'industrie du papier, a augmenté de + 1,5 % à fin avril 2011.

Mot clés : produit

Marie-Amélie Fenoll