Mon compte Devenir membre Newsletters

«Les comportements des acheteurs sont différents selon les pays»

Publié le par

Sur un marché du mobilier de bureau en crise, les acheteurs français se démarquent de leurs homologues étrangers par la diversité de leur panel fournisseurs, selon Susanne Danzer, directrice de Bene France.

Dans les entreprises, quelles sont les tendances actuelles en matière d'aménagement des espaces de travail et de mobilier de bureau ?

Susanne Danzer : Les entreprises sont sans cesse à la recherche d'une optimisation de l'espace. Néanmoins, c'est la fin du tout open space. Ainsi, les sociétés privilégient les espaces ouverts avec des postes de travail de deux ou quatre personnes, pour recréer une ambiance plus confidentielle. La création de zones collaboratives pour des échanges rapides et informels, intégrées au sein de ces espaces ouverts, ainsi qu'une diversification de l'espace, sont d'autres tendances fortes. Parallèlement, l'acoustique est davantage prise en compte, tout comme le besoin de rangements de proximité. La demande va également vers plus de technologies sur les plans de travail (intégration d'écrans plats, de la vidéoconférence, etc.).

Face à cette demande, quels sont les nouveaux produits proposés par Bene ?

Les gammes des cloisons amovibles RM et R_Plate-forme ont été conçues pour répondre au besoin de séparation des espaces de travail, tout en permettant de les réorganiser selon les besoins. La gamme RM va jusqu'à 2,10 m de hauteur. La R_Plate-forme, quant à elle, offre un système tout en hauteur. Pour les rangements de proximité, le modèle KB Box est un élément indépendant qui peut se superposer au plan de travail. Parcs est une gamme de mobilier davantage axée sur la problématique de la zone collaborative. Elle propose une série homogène d'éléments (salles de réunion acoustiques, écrans de projection intégrés, bibliothèques... ). Parmi les modules proposés, la Toguna est un meuble spécialement conçu pour les salles de réunion, de 2,20 m de diamètre.

Quelles sont les différences de comportements entre les acheteurs européens ?

Les comportements sont variés, même si la pression sur les coûts demeure très présente quel que soit le pays. En Grande-Bretagne, le rôle de l'architecte est plus marqué dans l'aménagement des espaces de travail qu'en France. Il est notre principal interlocuteur, bien avant l'acheteur. Concernant les relations fournisseurs, les acheteurs allemands préfèrent regrouper leurs commandes auprès d'un seul fabricant pour garantir une certaine homogénéité. A l'opposé, les Français préfèrent diversifier leurs panels fournisseurs. Enfin, les Italiens sont plus proches des Français, en privilégiant les fournisseurs de leur pays.

Mot clés : travail

Marie-Amélie Fenoll