«J'ai changé le mode de distribution de nos brochures»

Publié par le

Pour réduire le coût de diffusion de ses brochures commerciales partout en France, Nouvelles Frontières a trouvé une idée novatrice: recourir à un prestataire spécialisé dans la distribution de la presse nationale.

  • Imprimer

Plus de 30%. Telles sont les économies réalisées par Thomas Crespy, responsable achats de Nouvelles Frontières, sur la distribution des quatre millions de brochures commerciales, éditées chaque année et proposées dans les 240 agences de voyages du groupe. Une famille d'achats sur laquelle rien, pourtant, ne laissait présager une quelconque marge de manoeuvre. En effet, sur ce marché de niche, un fournisseur (SVP Transport, NDLR) est en situation de quasi-monopole, avec des prestations de qualité et compétitives. «Mais notre président souhaitait réduire drastiquement le coût de ce type d'achats», justifie Thomas Crespy. Une étude de marché est donc la ncée en 2007 mais elle ne laisse que peu d'espoir d'économie potentielle, sans risquer de détériorer la qualité de la prestation.

Thomas Crespy, Nouvelles Frontières

« Bousculer les habitudes fait partie de notre culture d'entreprise.»

Un nouveau mode de distribution

L'histoire va cependant rebondir. Quelque temps après, au détour d'un salon, Thomas Crespy rencontre un consultant du cabinet Freelog. Ce dernier lui parle des Nouvelles messageries de la presse parisienne (NMPP), grand distributeur de journaux et de magazines, qui cherchaient à se diversifi er. C'est ainsi que germe l'idée d'utiliser les réseaux de distribution des NMPP pour l'approvisionnement en brochures commerciales des diff érentes agences du groupe. «Le distributeur a été emballé par le projet», se réjouit encore aujourd'hui Thomas Crespy. Avec l'aide du directeur marketing, le responsable achats doit pourtant convaincre en interne. «Certains craignaient d'éventuelles grèves mais les NMPP nous ont donné des garan ties sur ce sujet», soutient-il. Dès le début du projet, de nombreux avantages sont identifi és. Auparavant, pour limiter les coûts, les agences commandaient un grand volume de brochures qu'elles devaient stocker elles-mêmes. «Désormais, elles peuvent s'approvisionner tout au long de l'année selon leurs besoins, sans occasionner de surcoût, explique Thomas

Crespy. Nous avons ainsi pu réduire l'espace de stockage et augmenter la surface dédiée à la vente.» Les délais de livraison ont aussi diminué: 24 heures dans toute la France, contre 48 heures auparavant à Paris et 72 heures en province. «Nous bénéfi cions d'un reporting précis sur les consommations des agences», ajoute Thomas Crespy. La qualité de service s'est ainsi améliorée et aucune grève n'a été à déplorer. «Bousculer les habitudes et les idées reçues fait partie de notre culture d'entreprise», conclut-il.

L'acheteur

Thomas Crespy, 32 ans, est l'actuel responsable achats du groupe Nouvelles Frontières. Diplômé du Desma de Grenoble, il était auparavant acheteur en Allemagne chez Gerfl or.

L'entreprise

Groupe Nouvelles Frontières


ACTIVITE
Tourisme


CHIFFRE D'AFFAIRES 2006
1,16 milliard d'euros


EFFECTIF
3 150 salariés


EFFECTIF ACHATS
6 salariés

Sébastien de Boisfleury

Sur le même sujet

Ouifield : une plateforme achats pour le monde coopératif agricole
Category Management
Ouifield : une plateforme achats pour le monde coopératif agricole

Ouifield : une plateforme achats pour le monde coopératif agricole

Par Marie-Amélie Fenoll

L'exploitant agricole est un chef d'entreprise avec des dépenses de biens et de services. Comment l'aider à acheter mieux dans un monde agricole [...]

Grande consommation : quel est le vrai coût des prix bas ?
Category Management
Grande consommation : quel est le vrai coût des prix bas ?

Grande consommation : quel est le vrai coût des prix bas ?

Par Clément Fages

Impact social et écologique, dégradation de l'image de marque... Alors que se terminent le SIA et les négociations entre industriels et distributeurs [...]

Le marché de l'occasion s'invite dans le secteur de l'impression
Category Management
Le marché de l'occasion s'invite dans le secteur de l'impression

Le marché de l'occasion s'invite dans le secteur de l'impression

Par Camille George

Dans une démarche de meilleure maîtrise de cycle de vie produit et d'économie circulaire, Konica Minolta vient de lancer une gamme de systèmes [...]

La rédaction vous recommande