Mon compte Devenir membre Newsletters

«Des coûts réduits grâce au transport fluvial»

Publié le par

En passant du transport routier aux voies fluviales, à l'occasion de son transfert d'activité, Distriborg a réduit ses coûts de 5%. Une nouvelle pratique plus en phase avec les préoccupations écologiques du groupe.

Quand, en janvier 2009, le groupe Distriborg transfère une partie de son activité en région lyonnaise pour les pro- duits importés, la direction achats de l'entreprise spécialisée dans la distribution de produits alimentaires en France et en Italie, profite de l'occasion pour renégocier ses contrats avec ses prestataires logistiques. Avec pour objectif, la rationalisation de son panel fournisseurs. «De par notre activité, la logistique et particulièrement le transport de marchandises s'imposent comme des catégories d'achats de premier ordre», explique Ludivine Court, acheteur hors production en charge du dossier. Guidée par une logique purement économique, l'opération a débouché sur une réflexion plus globale sur le mode de transport. L'enjeu: le transit annuel de l'équivalent de 125 containers vers l'entrepôt lyonnais. «Le transfert d'activité nous a permis de revoir nos pratiques», commente l'acheteuse. Jusqu'alors, le transport routier complétait l'acheminement maritime. Les camions prenaient le relais des bateaux entre Le Havre et Paris. Désormais, les navires accostent à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) où la marchandise emprunte les voies fluviales jusqu'au port Edouard Herriot, à Lyon. «Nous avons la chance d'être bien dotés en ports», se réjouit Ludivine Court. Cette solution, proposée par les prestataires de Distriborg, a pu être mise en place rapidement. Ofrant, en plus des gains engendrés par la renégociation, un changement du mode d'acheminement qui a permis à Distriborg de réduire ses coûts de 5%.

En phase écologique

Mais, surtout, «cette nouvelle pratique s'avère en phase avec nos préoccupations écologiques», poursuit la responsable. Moins de camions, donc moins de consommation de carburant et moins de rejet de CO2... «Tout le monde est gagnant: les achats pour la maîtrise des dépenses et l'entreprise d'une manière générale dans le cadre de sa politique de développement durable.» Seul point noir au tableau: les délais d'acheminement ont été allongés de trois jours, en moyenne.

L'acheteur

Ludivine Court, 32 ans, est acheteur hors production au sein du groupe Distriborg qu'elle a rejoint en 2001. Elle est titulaire d'une maîtrise des sciences de gestion, spécialisation achats, et d'un master en marketing pharmaceutique.

Distriborg

activité
Distribution de produits alimentaires
chiffre d'affaires 2008
233 millions d'euros
effectif
546 salariés
volume d'achats 2008
180 millions d'euros (dont 33 millions d'euros hors production)
effectif achats
8 collaborateurs