Mon compte Devenir membre Newsletters

Lille Métropole poursuit son expérience de la carte d'achat

Publié le par

 

Alain Boquelet, responsable des projets fonctionnels et du chantier de la dématérialisation au sein de la communauté urbaine.

Alain Boquelet, responsable des projets fonctionnels et du chantier de la dématérialisation au sein de la communauté urbaine.

La communauté urbaine de Lille vient de renouveler son contrat avec BNP Paribas pour l'utilisation de la carte d'achat au sein de sa direction des moyens généraux et prévoit de déployer le système à d'autres directions. Dès 2004, Lille Métropole fut en effet l'une des premières collectivités à tester la carte d'achat pour les commandes inférieures à 1 500 euros. «Notre objectif était d'optimiser la gestion des commandes et surtout de dématérialiser les circuits d'achats», explique Alain Boquelet, responsable des projets fonctionnels et du chantier de la dématérialisation au sein de la communauté urbaine. Le système a, semble-t-il, donné satisfaction même si beaucoup de chemin reste à parcourir. En 2006, 39% des commandes ont été effectués via la carte d'achat, soit 300 commandes pour une quinzaine de fournisseurs. En 2007, l'objectif est fixé à 58%. Dans le même temps, Lille Métropole en a profité pour renouveler son contrat avec Kimoce et son logiciel Kim'Achat de gestion des achats et des approvisionnements, interopérable avec la carte d'achat BNP Paribas. La conjonction des deux systèmes permet aujourd'hui à Lille Métropole de sécuriser ses achats et de réduire les délais d'approvisionnement.