Mon compte Devenir membre Newsletters

La RATP a procédé à l'attribution de ses marchés de nettoyage

Publié le par

Le nettoyage concerne, à la RATP, près de 1,3 million de m2 de surface au sol, plus de 1 000 trains et 400 km de voirie.

Le nettoyage concerne, à la RATP, près de 1,3 million de m2 de surface au sol, plus de 1 000 trains et 400 km de voirie.

Le conseil d'administration de la RATP, réuni le vendredi 1er juin 2007 sous la présidence de Pierre Mongin, a approuvé l'attribution de son marché «NET» (Nettoyage des espaces et des trains) à quatre prestataires: les sociétés Challancin, Comatec, Onet et Tep. Onze entreprises avaient répondu à l'appel d'offres près d'un an auparavant. Afin d'atteindre ses objectifs, la RATP avait souhaité posséder une plus grande souplesse dans la gestion et le suivi de ce marché. Pour ce faire, l'appel d'offres avait été divisé par lots (surface au sol, trains, voiries...). L'ensemble des marchés représente un montant global minimum de 299 millions d'euros. A noter que ce contrat met en avant l'obligation de résultats et non de moyens: la rémunération des prestataires variera en fonction des contrôles propreté effectués sur le terrain et de la réactivité du personnel à faire face aux signalements de la RATP. La durée des contrats est de cinq ans et trois mois. Ces derniers pourront faire l'objet d'une prolongation de deux fois un an. Le nettoyage des espaces et des trains concerne à la RATP près de 1,3 million de mètres carrés de surface au sol, plus de 1 000 trains et 400 km de voirie. «La RATP s'est engagée, d'ici à trois ans, à améliorer notablement la propreté de ses réseaux, a déclaré Pierre Mongin. Cela passera notamment par l'augmentation des fréquences de nettoyage en fonction de la fréquentation des espaces et parle contrôle, partout et dès la prise de service du matin, du niveau de propreté.» Les prestataires sont prévenus.