Mon compte Devenir membre Newsletters

L'Etat mise sur l'interopérabilité pour économiser

Publié le par

D'ici à trois ans, les systèmes d'information de l'Etat deuront communiquer entre eux. Objectif: réduire les coûts et mutualiser les investissements publics.

@ Photodisc

D'ici à trois ans, les systèmes d'information de l'Etat deuront communiquer entre eux. Objectif: réduire les coûts et mutualiser les investissements publics.

D'ici à trois ans, les systèmes d'information de l'Etat devront communiquer entre eux. Un décret, publié en mars dernier, donne enfin corps à ce vieux serpent de mer, en précisant comment seront élaborées les directives que devront suivre les structures de l'Etat pour que ces systèmes communiquent entre eux. L'objectif est de réduire les coûts et de mutualiser les investissements publics. Il s'agira, par exemple, d'éviter les saisies multiples pour un même dossier dans différents ministères. Avec des règles communes, les administrations pourront également mutualiser les investissements nécessaires à leur développement informatique. Les directives s'inscriront dans un «référentiel général d'interopérabilité» (RGI) qui sera rédigé par la Direction générale de la modernisation de l'Etat (DGME). Un comité représentant les différentes parties prenantes devra valider ce texte. La DGME doit rendre prochainement un premier texte à ce comité. La publication finale du RGI devrait avoir lieu au second semestre 2007, avant d'être transmise pour avis à la Commission européenne, puis au Premier ministre pour l'arrêté final. Le temps des économies sera alors venu.