Mon compte Devenir membre Newsletters

L'Anaem optimise ses achats télécoms

Publié le par

L'Anaem (Agence nationale de l'accueil des étrangers et des migrants) a décidé de rationaliser ses achats de téléphonie sur l'ensemble de ses 64 sites, soit un marché de plus de 620000 euros. Objectif: 27 % d'économies. Afin de connaître le montant initial des dépenses télécoms et dégager des perspectives de rationalisation, l'Anaem a fait appel aux équipes de consultants achats de BravoSolution. Ces dernières ont établi une typologie du trafic des communications (fixe, mobile, Internet) des bureaux de l'organisation. «L'Anaem est issue du regroupement de deux organismes qui avaient l'habitude de travailler avec des opérateurs différents, relate Delphine Durieux, consultante achats et chef de projet chez BravoSolution. Il s'agissait donc d'une mission complexe, avec un travail sur le volume, la valeur du prix des appels et des abonnements.» Les données ont été comparées à l'ensemble des offres du marché. Des axes d'amélioration ont été identifiés, notamment l'utilisation de la voix sur IP. Selon la couverture du réseau de chaque opérateur, BravoSolution a proposé une stratégie d'allotissement du marché. Une consultation, lancée en ligne sur le portail e-sourcing des marchés publics de BravoSolution (BravoGov, ndlr), a permis d'aboutir à la centralisation des achats télécoms, à la transparence sur les tarifs pratiqués et à la prise en compte d'évolutions organisationnelles. «Les établissements publics n'ont pas toujours envie de renégocier annuellement leurs contrats et préfèrent passer des marchés sur deux ou trois ans, conclut Delphine Durieux. C'est une erreur car ils ne peuvent bénéficier des baisses de prix et des évolutions technologiques.» L'Anaem l'a appris à ses dépens.